Chimiométrie

La chimiométrie peut être définie comme la branche de la chimie qui utilise les outils mathématiques et statistiques pour construire et sélectionner les expériences de manière à en extraire le maximum d’informations grâce à une analyse des données pertinente.

Depuis quelques années, la chimiométrie joue un rôle très important dans l’industrie pharmaceutique. Le traitement des bases de données, issues des techniques de mesures et de suivi de production, permet de contrôler et détecter les dérives en cours de production afin d’anticiper les actions correctives. L’analyse des technologies de procédés (P.A.T) est de plus en plus utilisée pour assurer la qualité des produits finis.

Ceci implique la connaissance et la maîtrise des outils suivants :

Optimisation des procédés

  • Plans d’expériences (matrice d’Hadamard, matrices factorielles complète, matrices factorielles fractionnaires, matrices composites centrées, matrice de Doehlert, matrices D-optimales…)
  • Plans de mélange
  • Formulation expérimentale
  • Validation de méthodes
  • Régression linéaire, régression non-linéaire, méthode Taguchi, méthode de la plus grande pente

Statistiques industrielles

  • Analyse de données (statistiques descriptives, analyse de la variance)
  • Analyse multivariée (ACP, régression PLS, régression PCR, calibration multivariée)

Contrôle qualité

  • Outils statistiques de la qualité (Maîtrise Statistiques des Procédés (cartes de contrôle), AMDEC)
  • Assurance qualité (norme ISO 9001, norme ISO 17025, norme ISO 14001, BPL)
  • Métrologie
  • Contrôle en réception, échantillonnage, NQA
  • Audit, gestion de projet